Black Market

Black Market est l’aboutissement de 3 années de recherches-création et d’une psychanalyse.  Cette œuvre comporte deux aspects ; 1) Une recherche sur l’Égypte antique et le Japon dans la culture populaire et traditionnelle soutient l’aspect archéologique, 2) la toxicomanie, la temporalité des icônes et l’esthétique amènent un côté personnel au travail, qui parle de psychanalyse.

Ce triptyque est le résultat de la révélation de la tombe de Néfertiti dans un contexte archéologique réel et imaginaire. La récente découverte hypothétique de la tombe de cette icône de l’Égypte antique est d’un intérêt majeur dans mon cheminement personnel. Nicholas Reeves, égyptologue à l’Université de l’Arizona, a publié un document affirmant que les parois nord et ouest de la tombe de Toutankhamon serait faux et dissimuleraient la tombe de Néfertiti. Cette hypothèse de chambres secrètes a d’ailleurs été confirmée lors de tests radar sur les parois de la chambre funéraire de Toutankhamon.

J’utilise l’image de synthèse pour créer des formes sculpturales virtuelles.  Tout en m’inspirant du trésor de Néfertiti caché derrière un mur. Je suggère avec mon esthétique hyper léchée que dans mon œuvre aussi il y a des éléments qui ne sont pas révélés. Ces éléments restes cachés afin d’aider à une analyse plus riche et, car mon processus d’archéologie psychanalytique est en cours.